Méthodes existantes d’analyse de la masse grasse 

Il existe différentes méthodes permettant de déterminer la quantité de masse grasse:

  • La pince à pli cutanté, comme son nom l’indique, permet de prendre différentes mesures de la graisse cutanée et avec l’équation de Siri d’en déduire la graisse totale avec un risque d’erreur de 10%, et une mesure unique de la surface cutanée.
  • La Dexa ou l’IRM (techniques d’imagerie médicales).
  • La Bio impédancemétrie.

Définition des graisses viscérales

Bien souvent invisibles, les graisses viscérales sont celles qui enveloppent les organes au niveau abdominal.
Que l’on soit en surpoids ou non, les graisses viscérales touchent tous les types d’individus, à la différence des graisses habituelles celle ci ne se trouvent pas juste sous la peau, mais bien à l’intérieur du corps.
Elles entourent les organes dans la cavité abdominale et se logent autour des viscères, les graisses enveloppent donc les veines reliant les intestins au foie.
Lorsque la graisse viscérale sont en excés, elle passe directement par les veines, ce qui peut entrainer des risques de maladies cardiovasculaires.

L’analyse par bio impédancemétrie de la masse grasse

L’analyse d’impédance bioélectrique, également connue sous le nom de BIA (Bio Impedance Analysis), est la technologie utilisée par un grand nombre de professionnels de la santé et du sport soucieux de fournir une
analyse détaillée de la composition corporelle de leurs patients / clients.

La méthode consiste à faire circuler des courants de très faibles intensités à travers le corps.
Ces courants (technologies multifréquences) passeront ensuite à travers différents tissus qui auront différentes qualités résistives aux courants (la graisse est un isolant, c’est-à-dire un mauvais conducteur, car elle contient moins de fluide et d’électrolytes, donc ralentira les courants).
Comme cette masse grasse est un isolant, nous ne pouvons pas la mesurer en Bio impédancemétrie.

En conséquence, l’ensemble des dispositifs de Bio impédancemétrie la calculent par déduction de la manière suivante :
Masse grasse = Poids – Masse Hors Graisse (eau totale, protéines et minéraux)

D’où l’importance de la donner à hydratation constante chez l’individu afin d’éviter d’avoir des fluctuations sur cette masse grasse liées à une hydratation différente sur une personne lors d’un suivi.

Le logiciel BiodyManager permet de calculer la masse grasse brute (par déduction) mais aussi la masse grasse à hydratation constante pour une meilleure précision.


Avec d’autres équipements qui ne donnent pas cette masse grasse à hydratation constante :

Si la personne s’hydrate, elle perd anormalement de la masse graisseuse tout en augmentant ses protéines et minéraux !                                                 

Si la personne se déshydrate, elle prend anormalement de la masse grasse et perd des protéines et des minéraux !                                                           

Les flux de ces courants sont enregistrés comme Impédances.
Ces valeurs sont ensuite lues par l’équipement Bio impédancemétrie qui déterminera la quantité de ces différents tissus dans le corps.


Maintenant, le facteur important à retenir est que la graisse est graisse, et le muscle est muscle.

Tout comme vous ne pouvez pas faire la différence entre la graisse brune et la graisse blanche, vous ne pouvez pas différencier la graisse viscérale de la graisse sous-cutanée.
Tous les types de graisse montreront toujours la même quantité de résistance aux passages de ces courants.

Voilà pourquoi, il est impossible avec la bio impédancemétrie seule de quantifier les graisses viscérales !